La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c’est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit », disait Lacordaire. Pour les anarchosyndicalistes, le droit mis en œuvre par l’État est l’instrument des intérêts de la bourgeoisie dominante. Alors qui croire ? Aucun et tous les deux à la fois. Sans droit, sans lois, il n’y a que la jungle. Pourtant, toutes et tous ne sont pas égaux face à la justice. Que faire ?
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.