La revue du projet

La revue du projet
Accueil

En finir avec l'évasion fiscale !

le 29 novembre 2016

En finir avec l'évasion fiscale !

Dans le cadre du compte rendu de mandat de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Président du groupe des élus communistes à la mairie de Paris, nous vous donnons rendez-vous

le 6 décembre 2016 à 18h30

pour une grande rencontre-débat avec Alain et Eric Bocquet, parlementaires communistes et auteurs du livre "Sans domicile fisc", en présence de Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF.

 

80 milliards d'euros sont illégalement détournés chaque année vers les paradis fiscaux et l'optimisation fiscale est devenue le sport préféré des multinationales faisant perdre des milliards d'euros aux Etats.



Dans leur livre les Frères Bocquet détaillent les mécanismes complexes qui sous-tendent ce véritable fléau et donnent à voir des solutions concrètes pour y faire face. C'est au pied du Ministère des finances, à Bercy, qu'ils ont choisi de faire leur conférence-dédicace parisienne, comme un symbole de la nécessité que les pouvoirs publics et les citoyens se lancent dans une bataille acharnée pour récupérer leur argent !

"La guerre est proche" un film de Claire Angelini. Projection/débat avec la réalisatrice. Débat animé par Christiane Vollaire, Philosophe

le 21 novembre 2016

Le 32! Café politique vendredi 25 novembre 2016 11h30

La guerre est proche, un film de Claire Angelini
Projection suivie d'un débat avec la réalisatrice animé par Christiane Vollaire, Philosophe

Ce film est consacré au camp de concentration français de Rivesal­tes dons les Pyrénées orientales, édifié en 1936. Via les données concrètes et physiques du terrain, de ses bâtiments ruinés, il s'agit de rencontrer l'historicité du lieu en prenant la mesure de son actualité brûlante: la question des réfugiés, des camps de rétention, des «per­sonnes déplacées».
Ce film cherche moins à tirer les leçons de l'histoire qu'à nourrir le présent d'une histoire qui, tel un miroir aveuglant, le concerne au premier chef.

Claire Angelini, cinéaste et artiste, explore à travers ses films, mais aussi via l'installation, le livre, le dessin, la performance, la relation politique entre l'art et l'histoire.
Christiane Vollaire, philosophe, est membre des revues Chimères et Pratiques et co-anime le programme Les non-lieux de l'exil, EHESS/INALCO.

Entrée libre.

Le «32!» Café Politique de la Section PCF du 14ème
32 rue Saint Yves 75014 Paris métro Alésia
http://paris14.pcf.fr
https://www.facebook.com/pcfparis14
Tél. 01 43 27 29 53

13 NOVEMBRE : COMMÉMORATION

le 14 novembre 2016

13 NOVEMBRE : COMMÉMORATION

    Ce dimanche 13 novembre a marqué le premier anniversaire des attentats qui ont meurtri Paris et Saint Denis. C'est d'abord aux victimes et aux rescapés, à leurs familles ainsi que celles de Magnanville, Nice et St-Etienne-du-Rouvray, que vont toute notre solidarité et notre soutien. 

    Le traumatisme provoqué par ces attaques meurtrières est profond, la douleur est toujours prégnante mais notre peuple refuse la haine, la xénophobie, les stigmatisations et discriminations, les logiques de guerre, de peur et d'exclusion qui, loin de combattre le terrorisme, ne font qu'alimenter le terreau sur lequel il prospère. Notre peuple aspire à plus d'égalité, de progrès et de justice sociale, à une République pour tous.

    La première condition de la sécurité collective est la lutte contre les inégalités et les injustices en France, en Europe, dans le monde. La meilleure réponse à la terreur, son meilleur antidote, est une société qui a pour visée l'Humain d'abord.

    Les familles ont exigé qu’il n’y ait pas de discours politique.

    "Les victimes, les parents et les rescapés anonymes doivent être au premier rang, pas les politiques et les officiels», a  insisté Georges Salines, le président de l'association 13onze15

    "On ne voulait surtout pas ce qui s'est passé pour la commémoration de Charlie Hebdo : Johnny Hallyday chantant place de la République, discours de François Hollande et tout le tintouin", ajoute Emmanuel Domenach, un survivant du Bataclan

    Aussi ce sont six plaques commémoratives portant noms et prénoms des victimes.qui ont été apposées ce dimanche en chacun des lieux ensanglantés en mémoire des morts du 13 novembre 2015.

Environnement et énergie Avec Amar Bellal, Rédacteur en chef de la revue «Progressistes», professeur agrégé de génie civil

le 13 novembre 2016

Environnement et énergie Avec Amar Bellal, Rédacteur en chef de la revue «Progressistes», professeur agrégé de génie civil

Le 32! Café politique du vendredi 18 novembre 2016 18h30

Environnement et énergie
Avec Amar Bellal,
Rédacteur en chef de la revue «Progressistes», professeur agrégé de génie civil.

L'auteur pose les jalons qui permettent de débattre des enjeux énergétiques dans l'optique d'une lutte efficace pour réduire en France les émissions de gaz à effet de serre.

Entrée libre.

Le «32!» Café Politique de la Section PCF du 14ème
32 rue Saint Yves 75014 Paris métro Alésia
http://paris14.pcf.fr
https://www.facebook.com/pcfparis14
Tél. 01 43 27 29 53

13 novembre : La meilleure réponse à la terreur est une société qui a pour visée l'Humain d'abord (PCF)

le 13 novembre 2016

13 novembre : La meilleure réponse à la terreur est une société qui a pour visée l'Humain d'abord (PCF)

Ce dimanche 13 novembre marque le premier anniversaire des attentats qui ont meurtri Paris et Saint Denis. C'est d'abord aux victimes et aux rescapés, à leurs familles ainsi que celles de Magnanville, Nice et St-Etienne-du-Rouvray que vont toute notre solidarité et notre soutien. Ce 13 novembre sera une journée de recueillement et d'hommage, une journée d'expression de l'exigence de paix et de fraternité.

 

Le traumatisme provoqué par ces attaques meurtrières est profond, la douleur est toujours prégnante mais notre peuple a su aussi montrer sa réelle capacité de résilience et sa volonté de rassembler la nation sur les principes fondateurs de notre République : la liberté, l'égalité et la fraternité.

 

Notre peuple refuse la haine, la xénophobie, les stigmatisations et discriminations, les logiques de guerre, de peur et d'exclusion qui, loin de combattre le terrorisme, ne font qu'alimenter le terreau sur lequel il prospère. Notre peuple aspire à plus d'égalité, de progrès et de justice sociale, à une République pour tous.

 

La première condition de la sécurité collective est la lutte contre les inégalités et les injustices en France, en Europe, dans le monde. La meilleure réponse à la terreur, son meilleur antidote, est une société qui a pour visée l'Humain d'abord.

Proposition de résolution de la conférence nationale du 5 novembre 2016

le 09 novembre 2016

Proposition de résolution de la conférence nationale du 5 novembre 2016

NON AU FICHIER DE POLICE qui va insécuriser 60 millions de Français

le 08 novembre 2016

NON AU FICHIER DE POLICE qui va insécuriser 60 millions de Français

Le PCF marque son opposition totale sur la forme et le fond à la constitution du fichier totalitaire des « titres électroniques sécurisés » (TES) concernant 60 millions de Français.

Sur la forme, le PCF dénonce la méthode du gouvernement qui hors de tout débat démocratique a pris dans la plus grande opacité la décision de créer le fichier TES par un décret publié le dimanche 31 octobre. Il appuie la demande de débat parlementaire faite par la CNIL. Il soutient la décision du 7 novembre du Conseil national du numérique (CNNum) d’appeler le gouvernement à suspendre la mise œuvre de son décret et de s’autosaisir afin d’examiner des alternatives respectueuses des droits et libertés au fichier TES.

Sur le fond, le PCF pense que le fichier TES loin d’être un outil efficace dans la lutte contre l’usurpation d’identité et la falsification des titres, va au contraire être un facteur d’insécurité pour les citoyens à la fois en raison des risques de piratage, mais aussi à cause des dérives liberticides et totalitaires qui sont historiquement documentés pour de tels fichiers. De vraies alternatives existent comme l’intégration de puces sécurisées dans les titres et l’utilisation de la technologie Blockchain. Ainsi, le choix du ministère de l’Intérieur est politiquement dangereux et technologiquement ringard.

Le PCF appelle le gouvernement a abroger le décret de création du TES, et a mandater la CNIL et le CNNum pour faire des propositions alternatives de sécurisation des titres d’identité sous contrôle parlementaire.

Toute la gauche #ConseilDeParis vote pour libérer 200000 logts vacants et résidences secondaires

le 07 novembre 2016

Toute la gauche #ConseilDeParis vote pour libérer 200000 logts vacants et résidences secondaires

Jacques Baudrier (@jacquesbaudrier) a tweeté à 11:48 AM on lun., nov. 07, 2016:
Toute la gauche #ConseilDeParis vote pour libérer 200000 logts vacants et résidences secondaires

C'est fait
Au #ConseilDeParis à l'instant toute la gauche à voté et fortement soutenu le voeu du groupe communiste-FDG pour mobiliser les 100000 logements vacants et les 90000 résidences secondaires parisiennes.
La droite s'est indignée : l'intérêt des propriétaires ou ceux des mal-loges, ils ont fait leur choix.
Prochain rendez-vous pour le vote à l' assemblée nationale la semaine prochaine pour gagner des avancées concrètes.
On va y arriver !

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=371799769820910&id=100009726703796

Droit à l'avortement/Pologne : "La nouvelle manœuvre du gouvernement doit échouer" (Laurence Cohen)

le 25 octobre 2016

Droit à l'avortement/Pologne :

Alors que la mobilisation des femmes polonaises a permis de déjouer les tentatives de destruction du droit à l'avortement au début du mois d'octobre, l'église catholique a multiplié les pressions. Et a gagné la volte face du président du parti gouvernemental, Jaroslaw Kaczynski, qui réaffirme vouloir interdire l'avortement « même lorsque l'enfant est menacé de mort », afin, dit-il, que ce dernier puisse être baptisé.

Face à la force, à la détermination et au nombre de femmes en lutte pour leur droit, les forces réactionnaires sont contraintes de louvoyer pour arriver à leurs fins. Cette nouvelle manœuvre doit échouer pour que la Pologne tourne la page des tentations rétrogrades. Nous réaffirmons notre solidarité avec les femmes polonaises alors qu'elles sont à nouveau entrées en grève le lundi 24 octobre. Plus que jamais, nous revendiquons l'adoption de la clause de l'Européenne la plus favorisée pour tirer vers le haut les droits des femmes dans l'Union Européenne.

19 novembre 20h : Projection/débat

le 17 octobre 2016

19 novembre 20h : Projection/débat