La revue du projet

La revue du projet
Accueil

8 mars : Les femmes marchent pour l'égalité et la paix

le 03 March 2015

8 mars : Les femmes marchent pour l'égalité et la paix

Les banques pour une relance sociale, pas pour la fraude fiscale

le 24 February 2015

Les banques pour une relance sociale, pas pour la fraude fiscale

Profanation de tombes juives : Pierre Laurent condamne fermement cet acte antisémite

le 15 February 2015

Profanation de tombes juives : Pierre Laurent condamne fermement cet acte antisémite

Ce soir, après la profanation de plusieurs centaines de tombes au cimetière juif de Sarre-Union, je reprends à mon compte les mots de Charles DOBZYNSKI, dans le miroir d'un peuple :« être juif précisément c'est atteindre en soi ce qui vous fait autre et semblables à tous les autres. C'est se reconnaître en tout ce qui vous méconnaît... »

 

Je condamne fermement cet acte antisémite et je veux assurer les familles victimes de ces actes odieux de toute ma solidarité. En profanant des tombes, les coupables veulent aliéner toute humanité. Nul doute que les coupables seront retrouvés et jugés pour leurs crimes.

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF,

15 février : journée européenne de mobilisation avec le peuple grec

le 11 February 2015

15 février : journée européenne de mobilisation avec le peuple grec

Mercredi 11 février à Toulon :Personnes en situation de handicap, rassemblement pour l’application de la loi 2005

le 11 February 2015

Mercredi 11 février à Toulon :Personnes en situation de handicap, rassemblement pour l’application de la loi 2005

Ce n’est pas aux personnes en situation de handicap à s’intégrer à la société mais à la société de créer les conditions du vivre ensemble.

Une telle ambition implique d’impulser de profonds changements dans la représentation que l’on se fait des personnes en situation de handicap.

La loi sur le handicap du 11 Février 2005  qui fête cette année ses 10 ans, pouvait avoir cette ambition: qu’en est-il ?

Longtemps , la question du handicap a relevé du domaine de la santé, l’un des apports de la loi a été d’ouvrir les réflexions sur ce qu’est le handicap et sur les secteurs d’activité concernés : aménagement du territoire, scolarisation des enfants handicapés, insertion professionnelle.

Elle  fixe des objectifs en termes d’accessibilité : 10 ans pour rendre les Établissements Recevant du Public et les transports accessibles à toutes les personnes en situation de handicap. Des plans pour la voirie auraient dû être établis et des logements accessibles devaient exister.

Sur ce point les objectifs sont loin d’être atteints. Pire le gouvernent a fait reculer l’application de la loi de 3 à 9 ans.

Aujourd’hui pour que cette loi soit  respectée, il faut agir . Elle répond à une forte demande de la population et les délais supplémentaires aujourd’hui proposés pour rendre la France accessible ne sont pas acceptables.

Ensemble agissons , le PCF soutient la manifestation du comité d’entente inter associatif handicap du Var

 

Liberté Egalité Accessibilité Citoyenneté

 40 ans d'attente !

Pour une mobilisation varoise le

Mercredi 11 Février à 11h

au Square Germain Nouveau à TOULON

 

A La Garde

 Michel Camatte conseiller municipal PCF/FDG avec la section du PCF est intervenu pour demander un débat au Conseil Municipal ; une commission municipale a été créée en exigeant l’accessibilité des lieux, un plan d’application et les moyens financiers .

 

Les propositions du PCF:

    Lutter contre toutes les discriminations

    Faire de l’AAH un véritable revenu d’existence équivalent au SMIC .

    Garantir un accès à l’emploi par une action volontariste auprès des entreprises avec des amendes très dissuasives et une politique d’insertion très soutenue .

    Développer tout au long de la vie , la formation professionnelle avec des cursus plus longs pour les personnes handicapées .

    Instaurer un véritable service public d’aide à la personne .

    Créer une délégation interministérielle à l’autonomie rattachée au 1er ministre .

    Rendre accessibles, dès leur conception, tous les lieux publics.

Pour mener à bien cette politique, il faut utiliser autrement l’argent en engageant une réforme pour une fiscalité plus juste

 

 

 

 

 

 

Les Chantiers de l'Espoir

le 03 February 2015

Les Chantiers de l'Espoir

Et maintenant construire la France des jours heureux !

le 03 February 2015

Et maintenant construire la France des jours heureux !

Voeux 2015

le 21 January 2015

Voeux 2015

Apartheid social/Valls : « Non assistance à territoires en danger » (Olivier Dartigolles)

le 20 January 2015

Apartheid social/Valls : « Non assistance à territoires en danger » (Olivier Dartigolles)

Lors de ses vœux à la presse, Manuel Valls a parlé "d'apartheid territorial, social, ethnique qui s'est imposé à notre pays". Comme ancien maire d'Evry, il ne découvre rien. Il connaît même par le détail les processus à l’œuvre depuis tant d'années.

 

Comment aujourd'hui apporter de réelles solutions sans interroger les politiques et les choix à l'origine des "ghettos" évoqués ce matin par le premier ministre. Quand il n'y a plus ni l'emploi, ni les services publics, ni le maillage associatif; quand les opérations de rénovation urbaine sont ressenties comme un simple coup de peinture pour camoufler la noirceur des vies; quand les engagements sur les priorités - à la jeunesse, au vivre ensemble - sont trahies pour une politique "pro-business"; alors on a envie de dire au premier ministre : maintenant, agissez.

Agissez avec un changement de politique. Agissez avec un collectif budgétaire, en urgence, pour la jeunesse et les quartiers populaires. Agissez pour l'Egalité et la Fraternité en mettant un coup d’arrêt à des politiques injustes, inefficaces dont se nourrissent les monstres.

 

Il n'est plus possible, comme le fait Manuel Valls, d'ouvrir les yeux sur les quartiers populaires et de fermer les crédits et les financements pour leur avenir. Le premier ministre a aujourd'hui beaucoup parlé de cohérence. Sur cette question, il est davantage en situation de non assistance à territoires en danger.

Le service civique ne peut être la seule réponse de la "Priorité jeunesse" de Hollande (PCF)

le 20 January 2015

Le service civique ne peut être la seule réponse de la

Après les évènements dramatiques qui ont frappé la France et l'élan citoyen du 11 janvier, le Président de la République entend favoriser l'appartenance républicaine et l'engagement des Français.

Une de ses grandes mesures cible la jeunesse avec le développement du service civique : de 40 000 jeunes en 2014, il veut que toutes les demandes soient satisfaites et se fixe un objectif 150 à 170 000 engagements pour 2017. Il missionne en urgence les présidents des deux Assemblées pour lui soumettre des propositions en ce sens.

Comme l'a pointé le Forum français de la jeunesse – regroupant 18 organisations de jeunesse – en novembre dernier, les objectifs de ce dispositif méritent d'être précisés.

Il doit aussi être amélioré et permettre à tous les jeunes, de toute condition sociale, d'en bénéficier, notamment en offrant une indemnisation suffisante. Comme déjà constaté, il ne saurait constituer des emplois déguisés et donc sous-payés ou un palliatif pour le monde associatif durement touché par les baisses de subventions.

 

Le service civique ne peut être la seule réponse de la Priorité jeunesse du quinquennat promise par François Hollande en 2012. Il y a urgence à tirer les conséquences du bilan insatisfaisant de toutes les mesures engagées : emplois d'avenir, contrats de génération et garantie jeunes.

François Hollande appelle à un sursaut citoyen et à l'engagement des jeunes. Leur donner la parole, les écouter et les associer doivent être la priorité.