La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

République, drapeau, valeurs

L’agence Odoxa interrogeait, moins d’une semaine après les massacres de novembre dernier, un échantillon de Français, sur le drapeau tricolore et les valeurs qu’il représentait. La quasi-totalité des sondés (93 %) s’est dite « attaché au drapeau tricolore comme symbole de la France ».
En ces jours de sidération collective, il y avait là une volonté très forte de rassemblement.
« Dans les moments sombres, et on l’avait déjà constaté en janvier après Charlie, les Français se considèrent comme un peuple. Ils veulent se réunir et ont besoin de symboles pour y parvenir ».
Assez loin des réflexes cocardiers ou chauvins, voire nationalistes, et des tentatives de récupération, les réponses montraient ensuite la force progressiste du symbole.
À la question « Pour chacun des qualificatifs suivants, diriez-vous qu’il s’applique plutôt bien au drapeau français ? », les premières réponses étaient : La république (92 %), la révolution française (88 %), la liberté (84 %), la résistance (80 %), la fierté (76 %). Venaient ensuite : l’armée, le nationalisme, la droite, le chauvinisme, la gauche, le colonialisme, le FN.
L’unanimisme se nuançait, et les choix partisans réapparaissaient sur une autre question : « Parmi les cinq symboles suivants, quel est celui qui représente le mieux la France pour vous ? », les réponses étaient, dans l’ordre : la devise Liberté, égalité, fraternité (41 %), plutôt prisée à gauche ; le drapeau bleu blanc rouge (31 %), plutôt soutenue à droite, et la Marseillaise (21 %).

Quant à l’idée, saugrenue, de planter le drapeau dans son jardin, à la mode américaine, deux tiers des sondés trouvent que c’est une bonne idée. « Il reste à savoir s’ils seraient prêts eux-mêmes à en afficher un » nuance le sondeur. L’appel, bien peu entendu, de François Hollande à déployer les drapeaux, fin novembre, lui donnerait raison.  

 

 

La Revue du projet, n° 53, janvier 2016
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.