La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Après Pôle Emploi, que deviennent les demandeurs d’emploi ?, Michaël Orand

Chaque mois, Pôle Emploi compte de nombreux nouveaux inscrits, mais également un grand nombre de sorties des fichiers administratifs. Si la reprise d’emploi reste une des raisons principales de sortie des fichiers, d’autres motifs parfois très différents peuvent également expliquer que des personnes ne soient plus comptabilisées, comme un départ en retraite ou une radiation administrative par exemple. En septembre 2014, 8,2 % des inscrits à Pôle Emploi en catégorie, A, B ou C sont sortis de ces fichiers. Cela représente 461 000 personnes environ. Que sont-elles devenues ?

 

La reprise d’emploi reste de loin le motif de sortie des catégories A, B ou C de Pôle Emploi le plus fréquent (graphique). En septembre 2014, cette raison représentait 41,4 % des sorties. Au total, ce sont donc 3,5 % de l’ensemble des demandeurs d’emploi de ces catégories qui ont retrouvé un emploi. Le second motif quant à la fréquence est le défaut d’actualisation suivi d’une réinscription (18,0 % des sorties de septembre 2014), c’est-à-dire des oublis ou des retards administratifs corrigés dans les trois mois. Les départs en formation sont le troisième motif, avec 12,5 % des sorties. Les radiations représentent moins de 2 % de ces sorties.

 

Depuis la crise, « la part des inscrits » dans les catégories A, B ou C sortant de ces catégories parce qu’ils ont retrouvé un emploi est relativement stable, autour de 4 %, mais connaît tout de même une diminution, certes lente, mais continue. Le taux de sortie pour reprise d’emploi est plus important pour les jeunes (5,7 % pour les moins de 25 ans) et plus faible pour les demandeurs d’emploi inscrits depuis plus d’un an (2,3 %, contre 4,6 % pour ceux inscrits depuis moins d’un an). Enfin, si la grande majorité des sortants pour reprise d’emploi est toujours en emploi trois mois après la sortie (c’est le cas de 83,2 % des sortants de septembre 2014), les CDI restent minoritaires parmi les emplois repris (32,5 % des emplois).

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.