La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

La mauvaise image du MEDEF

Au moment où Manuel Valls paradait devant les patrons réunis en université d’été, sur le campus de HEC, fin août, on repensait à ce récent sondage BVA/Le Parisien : six Français sur dix ont une mauvaise opinion du MEDEF.
Parmi les sympathisants de gauche, ils sont 84 % à avoir une mauvaise opinion et 61 % des électeurs de droite au contraire en ont une bonne opinion. Plus exactement 74 % des sympathisants UMP ont une bonne opinion, alors qu’elle est mauvaise pour 61 % des électeurs FN.

L’écrasante majorité des sondés considère que l’organisation patronale « défend davantage les grandes que les petites entreprises » (77 %) et qu’il « défend surtout les intérêts des plus riches » (69 %). 62 % estiment qu’il « ne comprend pas les problèmes des salariés » et il est « politiquement trop libéral » pour 61 %. L’impopularité de Pierre Gattaz est encore bien plus forte que celle de son organisation.

Interrogé par Le Figaro (27/8/14) sur l’impopularité des patrons (« Comment expliquer la persistance de stéréotypes ? » demande benoîtement ce quotidien), Bernard Sananès, président de l’institut CSA parle de « boucs émissaires » en période de crise et ajoute : « Certaines représentations sont longues à changer. Ainsi le profit reste une notion négative pour un Français sur deux, et notamment parmi les sympathisants de gauche. »
 

 

La Revue du projet, n° 41, novembre 2014Statistiques

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.