La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

« Agir maintenant » Économie et Politique, n°696-697

Par Igor Martinache
S'il fallait caractériser d'un mot la politique économique et sociale du gouvernement actuel, ce serait incontestablement : ambiguë et contradictoire. À force d'envoyer des signaux tantôt au patronat et tantôt aux classes populaires, son message apparaît à bien des égards brouillé. À moins de savoir lire entre les lignes, comme s'efforcent de le faire les contributeurs du numéro d’Economie et Politique. Après avoir décrypté l'inaction de l'exécutif devant l'hémorragie de l'emploi ainsi que les mirages du soi-disant « retard » de l'économie française face à sa voisine allemande, Yves Dimicoli rappelle un certain nombre de propositions du Front de gauche, qui sont aussi l'occasion de souligner les véritables enjeux posés par la situation actuelle : suspension des licenciements, réforme du crédit – avec notamment la mise en place d'un vrai pôle financier public – et relance des services publics à l'encontre de leur démantèlement progressif toujours ininterrompu. Le dossier de ce numéro est pour sa part consacré au suivi de la conférence sociale : Régis Regnault montre ainsi que le changement de méthode affiché en matière de dialogue social n'implique pas de réelles transformations sur le fond et est au contraire lourd de fortes déceptions à venir, à l'instar du Grenelle de l'environnement, faute de mettre sur la table la question de la sécurité sociale professionnelle, avancée par le Front de gauche ou la CGT. Même ambiguïté, note Catherine Mills, s’agissant du financement de la protection sociale, et en particulier des retraites. À lire également entre autres dans ce numéro une analyse de Frédéric Rauch suggérant que le problème de PSA n’est pas le coût du travail, mais celui du capital, ainsi que de mauvais choix stratégiques pris par la direction, ainsi qu'un article de Kent Hudson présentant le Community Reinvestment Act, une législation étatsunienne de 1977 obligeant les banques à démontrer qu'elles assurent un financement équitable et prudent de tous les territoires du pays. Un texte dont la récente faillite de Dexia suffit à comprendre l'intérêt de s’en inspirer...
La Revue du projet, n° 23, janvier 2013

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.