La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Dans quels mondes vivons-nous ? Galilée, 2011 Jean-Luc Nancy, Aurélien Barrau

 

Par Ivan Lavallée

On savait la lecture de Jean-Luc Nancy parfois difficile mais néanmoins accessible, et Aurélien Barrau physicien, vulgarisateur. On ne peut pas dire que ce soit ici le cas : l’ouvrage nécessite pour être compris une formation de haut niveau à la fois en physique et en philosophie.
Le discours sur le un et le plusieurs vu par un philosophe et un physicien pourrait être intéressant. Mais la rhétorique employée pour décrire l’unité du plusieurs et la pluralité, la divisibilité, voire la division du « un » a laissé pantois le lecteur que je suis, pourtant béotien ni en physique, fût-elle théorique, ni en philosophie. Quel est donc le lectorat ciblé ? S’agit-il d’un exercice de style ? La création systématique de mots nouveaux (multivers) et les allers-retours entre la physique, les exemples artistiques et la philosophie font penser aux Brins d'une guirlande éternelle de Douglas Hofstadter, mais c’est l’autre qui est Nobel. Le père le fils, un nom, deux êtres, un prix Nobel et un Pulitzer, une unité, le prix, un plusieurs, le père et le fils, une œuvre, celle du père. On joue ici aussi sur l’unité des contraires (ah Hegel ?), en faisant appel à Aristote et Derrida : un univers, des myriades de mondes ou un monde et des univers, multivers ? Une lecture qui laisse dubitatif…
 

La Revue du Projet, n° 15, mars 2012

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.