La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Petite Histoire de l’expérimentation démocratique. Tirage au sort et politique d'Athènes à nos jours, La Découverte, 2011, Yves Sintomer

Par Patrick CoulonS’il est un chercheur habilité à produire un ouvrage sur la longue période historique du tirage au sort, c’est Yves Sintomer. Co-directeur du département de sciences politiques de l’université Paris-VIII, il a publié un certain nombre de livres autour de la question démocratique. Dans sa dernière livraison il appelle à prendre la mesure de la crise de représentation qui frappe le système politique, puis il remonte dans le temps pour essayer de comprendre comment l’usage du tirage au sort est passé d’un rôle crucial dans les démocraties antiques, dans les communes italiennes, à un rôle restreint donné aux jurys populaires dans les démocraties modernes. Il essaie ensuite de répondre à une question : pourquoi le tirage au sort semble-t-il aujourd’hui légitime aux yeux d’acteurs de plus en plus nombreux, comme en témoigne son retour actuel en politique dans les assemblées citoyennes, les sondages délibératifs, les conférences de consensus ou les jurys citoyens ?

 

Pour l’auteur il apparaît que la démocratie participative, loin de se confondre avec la démocratie d’opinion, peut être conçue comme une alternative dans un contexte marqué par le recul du rôle des partis politiques. On regrettera que l’auteur n’ait pas essayé d’étudier les différentes évolutions des partis dans ce contexte et singulièrement du parti communiste pour articuler le principe de l’égalité politique absolue, du droit des plus humbles à prendre la parole dans l’espace public, à s’ériger en sujets politiques et à affirmer leurs droits avec le rôle renouvelé d’une force politique, de ses élu-es. La pratique de la démocratie participative, des jurys citoyens, du tirage au sort n’élimine pas comme par enchantement les clivages sociaux, les intérêts de classes et les luttes entre ces classes. 

 

La question d'un parti politique avec des fonctions renouvelées est incontournable. Cette remarque faite nous ne pouvons qu’inciter le lecteur, la lectrice à se plonger dans ces 290 pages. Ils parcourront des domaines aussi différents que le législatif, les procès d’assises, les statistiques, les débats du corps médical ou l’action dans les « quartiers sensibles ».  Une incitation à mieux connaître les pratiques démocratiques nouvelles émergentes.  Ajoutons enfin que l’auteur nous livre une très solide liste de références bibliographiques qui sera bien utile à tous ceux et celles qui voudront approfondir le sujet démocratique.

 

La Revue du Projet, n° 14, février 2012

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.