La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Jules Durand : une affaire Dreyfus au Havre (1910-1918) - Les Docks assassinés. L’affaire Jules Durand

Jules Durand : une affaire Dreyfus au Havre (1910-1918)

Éditions Syllepse, 2016

Roger Colombier

 

Les Docks assassinés. L’affaire Jules Durand

Les éditions de l’Atelier, 2016

Roger Martin

illustré par Mako

Par Yvette Lucas
 

En 1910, au Havre, les ouvriers charbonniers sont en grève contre la toute-puissante Compagnie générale transatlantique. Affiliés à la CGT, ils ont élu à la tête du syndicat Jules Durand, militant convaincu et passionnément épris de justice sociale. Il existe aussi sur le port du Havre un syndicat jaune, qui n’est pas en grève et s’entend fort bien avec les dirigeants de la compagnie. Une nuit Donges, figure du syndicat jaune, est assassiné durant une bataille d’ivrognes. On arrête les auteurs de l’altercation mais aussi Durand et deux autres dirigeants du syndicat en prétextant, témoignages douteux à l’appui, qu’au cours d’une réunion ils ont appelé à tuer le syndicaliste traître. Durant le procès de novembre 1910, les trois attaquants sont condamnés au bagne, deux des dirigeants syndicalistes sont acquittés mais Jules Durand, défendu sans grande conviction par le bourgeois René Coty, futur président de la République française dans les années 1950, est condamné à mort. L’émotion est grande, les grèves se renouvellent, la presse, à l’exception de L’Humanité qui s’est battue pour lui, se déchaîne contre Durand. Le 31 décembre 1910, Durand est gracié mais néanmoins maintenu pour sept ans en réclusion. En 1911, après le dépôt d’une nouvelle demande en grâce, Durand est libéré. Mais la prison et tous les malheurs endurés lui ont fait perdre la raison, ce qui le conduit directement à l’asile d’aliénés où il demeurera jusqu’à sa mort en février 1926. Entre-temps, en 1918, la cour de cassation avait de nouveau délibéré et reconnu son innocence.

L’affaire Durand a suscité un certain nombre d’ouvrages. En 1960, l’écrivain Armand Salacrou, impressionné dans son enfance par ce tragique événement, écrivait une pièce de théâtre Boulevard Durand qui, avec l’aide de la CGT, tourna dans de nombreuses villes de France. En 2016, deux nouveaux ouvrages ont été consacrés à « l’affaire Durand ». Celui de Roger Colombier, Jules Durand : une affaire Dreyfus au Havre (1910-1918), situe l’affaire dans le contexte syndical et politique de l’époque, auquel il accorde une large place. L’ouvrage de l’écrivain Roger Martin et du dessinateur Mako Les Docks assassinés. L’affaire Jules Durand, puissamment illustré, prend le parti de conter les démarches et les états d’âme du commissaire Henry, qui avait mené l’enquête et qui, convaincu de l’innocence de Durand, n’a jamais réussi à se faire entendre. En novembre 2016, les Troisièmes journées Jules Durand ont accueilli au Havre syndicalistes et chercheurs du monde entier pour faire le point sur les nouvelles découvertes concernant l’affaire.

 

La Revue du projet, n°68 juin 2017

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.