La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

L’amour dure cinq ans : le divorce en France, Michaël Orand

En 2014, 123 500 divorces ont été prononcés en France. Alors que le nombre de divorces avait augmenté continûment depuis le milieu des années 1970, un recul s’est amorcé au cours des dernières années : entre 2010 et 2014 le nombre de divorces prononcés chaque année a ainsi diminué de 8 %.
La baisse du nombre de divorces est le résultat de deux facteurs : la baisse du nombre de mariages d’une part, qui a repris depuis le début des années 2000, et la baisse de la propension à divorcer d’autre part. Entre 2010 et 2014, l’indice conjoncturel de divortialité est ainsi passé de 52 à 44 %, ce qui signifie que la probabilité qu’un mariage prononcé en 2014 se termine par un divorce est de 44 %.
Parmi l’ensemble des divorces prononcés en 2014, ce sont les mariages conclus en 2009 qui ont été le plus concernés, soit une durée de cinq ans de mariage. Si les taux de divorces ont fortement augmenté au cours des 40 dernières années, la structure du taux de divorce en fonction de la durée de mariage est pour sa part restée étonnamment stable : le taux de divorce est relativement bas pour les deux premières années de mariage, atteint un pic important pour les mariages de cinq ans, puis diminue progressivement à mesure que la durée de mariage augmente.. 

 

 

 

 

La Revue du projet, n°59, septembre 2016
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.