La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

L’Église catholique chahutée

L’Institut ODOXA, et Le Parisien Dimanche (20 mars), ont sondé, à la mi-mars, les cœurs sur l’image de l’église catholique. L’enquête intervenait en pleine « affaire Barbarin », alors que la presse ciblait les crimes pédophiles concernant des prêtres et suscita, sur ces sujets précis, une large réprobation. Mais plus généralement, l’étude montrait que l’opinion avait une mauvaise image de l’Église catholique (56 %), qualifiée de « conservatrice » (83 %), « riche » (67 %), « loin des réalités quotidiennes » (64 %), « hypocrite » (61 %) et « proche des riches » (55 %). Seules qualités qui lui étaient majoritairement reconnues : elle « véhicule un message de paix » (70 %) et elle « respecte la laïcité » (57 %).
Étonnant paradoxe : alors même que le pape François est au sommet de sa popularité, et comptabilise 30 millions de followers sur Twitter, l’Église de France est massivement critiquée. Seuls 43 % des sondés ont une bonne opinion d’elle, soit six points de moins qu’en 2010 (sondage TNS/Sofres/Le Pélerin). « L’Église est perçue comme étant de plus en plus éloignée des attentes et des valeurs de nos concitoyens » dit Gaël Sliman, président d’ODOXA. Pour l’opinion, des réformes seraient les bienvenues : « Les Français seraient très largement favorables à toutes les pistes audacieuses, voire blasphématoires, que nous avons testées dans notre enquête », poursuit M. Sliman, à savoir autorisation de la contraception, remariage des divorcés, mariage des prêtres, prise de position en faveur du préservatif et ordination de femmes.  

Pour chacune des réformes suivantes, dites si vous souhaiteriez que l’Église  les adopte à l’avenir ?

Que l’Église…

 

La Revue du projet, n°57, mai 2016
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.