La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Personne et les autres, Silvana Solinas

Intitulée All the World’s Futures, la 56e biennale de Venise qui vient d’ouvrir début mai est une nouvelle fois l’occasion aux pays représentés de se lancer dans la bataille de la diplomatie culturelle. À rebours du fonctionnement habituel régissant les pavillons nationaux, l’artiste belge Vincent Meessen a fait le choix d’inviter d’autres artistes belges et étrangers au lieu de représenter seul la Belgique. Nommée Personne et les autres du titre d’une pièce de théâtre perdue de l’auteur marxiste André Frankin, cette exposition tente de se réapproprier les études postcoloniales pour revisiter l’histoire de l’art. L’œuvre de Mathieu Kleyebe Abonnenc est représentative de l’intention des artistes rassemblés à cette occasion quand il photographie un monument en l’honneur du politicien abolitionniste Victor Schoelcher en montrant toute l’ambiguïté de ce « pouvoir bienveillant ».

 

La Revue du projet, n° 48, juin 2015

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.