La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Jean-Jacques Rousseau, l’avortement du capitalisme

Delga 2014

Yves Vargas

Par Vincent Metzger

Cinq livres sur Rousseau, sans compter les contributions à des ouvrages collectifs, voilà un compagnonnage de longue durée ! Et ce n’est pas sans effets. Yves Vargas a dû répondre aussi à de multiples sollicitations, ce qui donne un recueil composé à partir de textes de circonstances, mais réellement composé. Les lecteurs savent ou sauront assez vite que l’une des préoccupations majeures de notre auteur est de lutter, parfois pied à pied (la polémique fondée sur une érudition pointilleuse est une des armes favorites de l’auteur), contre ce qu’on pourrait appeler les erreurs de catégories : « Bref Emile n’est pas un traité pédagogique, ni un traité de psychologie enfantine… Emile traite de l’anthropologie ». Ou encore : « la raison du maintien de la propriété individuelle n’est ni morale ni économique, elle est politique ». On a donc un partage clair entre les sections : anthropologie, politique, philosophie, quelques chapitres consacrés à la réception, avant celui qui donne son titre à l’ensemble : Rousseau se voit confronté à quelques-uns de ses contemporains et singulièrement à Mandeville, salué par les maîtres du libéralisme au siècle dernier.

Mais au-delà de la diversité des objets d’étude, on voit dans ce livre une double continuité : la première oriente la lecture vers ce matérialisme « têtu » mais singulier auquel Yves Vargas avait déjà donné un nom dans un précédent livre : le matérialisme hypothético-émergent (cf. Les promenades matérialistes de Jean-Jacques Rousseau, Le temps des cerises, éd. 2005).

Mais il y a aussi cette « autre histoire » qui fonde la seconde continuité, celle des derniers chapitres. Ainsi l’auteur revient sur « Rousseau et Marx ». C’est pour une lecture délibérément limitée à un corpus de références, un sort particulier étant fait à Engels et à son Anti-Dühring, avec à l’évidence une certaine bonne humeur. C’est une note qui révèle sans insister les rapports que Vargas voit entre les deux auteurs : « il faut, dit-il, se pencher surtout sur leur abstraction de commencement qui écarte les faits et construit un modèle épuré ». Court passage qui fait espérer davantage. 

La Revue du projet n°43, janvier 2015.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.