La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

L’économie de l’attention, Yves Citton (dir.)

La Découverte, 2014

Par Igor Martinache
Les cours d’économie commencent souvent paresseusement par définir celle-ci comme la gestion de la rareté des ressources, induisant auprès des étudiants l’idée trompeuse selon laquelle ladite rareté constituerait un fait absolu et non une construction sociopolitique relative. L’information constitue elle-même un exemple parfait de ce constat dans la mesure où c’est son excès plutôt que son défaut qui pose problème à nos contemporains, leur imposant un travail de tri que certains intermédiaires se proposent d’effectuer à leur place. Dans un tel contexte, capter l’attention des publics semble ainsi devenu le nerf de la compétition indissociablement économique et sociale qui caractérise la phase actuelle du capitalisme. Cette attention, une fois acquise, pourrait en effet représenter un capital qui s’entretient et s’accumule et apporte des dividendes. Telle est la perspective ouverte dès les années 1970 – soit bien avant l’avènement d’Internet ! – par le sociologue allemand Georg Franck et que reprennent à leur compte les différents contributeurs de cet ouvrage collectif dirigé par Yves Citton, professeur de littérature. Sociologues, philosophes, écrivains, historien ou neurologue (!), chacun d’entre eux s’emploie à explorer l’une des nombreuses implications de cette centralité prise par l’attention. Les uns et les autres proposent ainsi un certain nombre d’outils conceptuels pour mieux la saisir, mais surtout battent en brèche un certain nombre d’idées reçues, telle l’opposition que l’on fait usuellement entre concentration et distraction. Significativement, manquent seulement à l’appel les économistes, qui reçoivent ainsi une invitation stimulante à se saisir de la question, même si l’on peut à bon droit penser que, tout intéressant qu’il soit, ce modèle ne peut suffire à embrasser l’ensemble des enjeux politico-économiques de notre temps.
La Revue du projet, n° 41, novembre 2014
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.