La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Les mutins de Calvi, révoltes et procès oubliés, Jean Rabaté

Albiana 2014

Par Léo Purguette
Ancien journaliste à L’Humanité, Jean Rabaté signe un bref ouvrage – d’une soixantaine de pages – dans lequel il met en lumière un épisode oublié de l’entre-deux-guerres. Avec Les mutins de Calvi, il revient sur l’histoire de cinq jeunes engagés dans la marine qui n’ont pas pu ou pas voulu se plier aux règles militaires. Envoyés par mesure disciplinaire au sinistre Fort Charlet, situé à Calvi en Corse, ils se soulèvent contre le traitement qu’ils y reçoivent. Privations, brimades, coups, affreux sévices… Toute l’inhumanité du bagne militaire éclate en 1930 à l’occasion de leur procès devant le tribunal maritime de Toulon. Le Parti communiste français et le Secours rouge international décident de se saisir de l’affaire. L’Humanité se distingue du reste de la presse en rendant compte en détail du procès. Le député communiste André Marty, lui-même initiateur dix ans plus tôt d’une mutinerie en mer Noire fondée sur le refus de combattre la Révolution russe, défend à la barre les accusés et la ligne « classe contre classe » de son parti. « Nous sommes à côté de ces jeunes marins courageux parce que ce sont des ouvriers. La classe ouvrière demande leur acquittement ».
Contre toute attente les juges acquittent « à la majorité » les cinq matelots. Un verdict qui ne se répétera pas cinq mois plus tard lors d’un nouveau procès visant les auteurs d’une nouvelle mutinerie.
En apportant des éléments de contexte, Jean Rabaté permet au lecteur de s’immerger en quelques pages dans une période marquée par la crise économique et l’antimilitarisme du mouvement ouvrier. Le parcours de l’un des acquittés qui deviendra maire adjoint du Blanc-Mesnil, dirigeant de la FSGT après avoir été résistant est plaisant à découvrir même si l’on peut regretter que l’auteur n’ait pu retracer en détail les vies de ses compagnons d’infortune.
Ouvrage facile d’accès et illustré, Les mutins de Calvi se lit d’une traite.
 

 

La Revue du projet, n° 41, novembre 2014
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.