La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 

La Revue du projet, n°39, septembre 2014

 
 

Le dossier : la fabrique de « l’assistanat »

Incontournable dans les discours de droite et d'extrême droite, la dénonciation de « l'assistanat » gagne du terrain dans le débat politique et trouve un écho croissant dans la société. Quelle part de fantasme et de réalité ? Entre « effets de seuil », bonne conscience et enjeux d'universel, comment y voir clair ? La tâche est pourtant impérieuse tant ces discours contribuent à faire virer à droite nombre de cerveaux. Face au défi de la construction d'une nouvelle conscience de classe, il y a urgence à faire le point. Ce dossier entend donc défricher un terrain trop souvent abandonné à l'adversaire et pourtant résolument incontournable.
 

Il y a actuellement 1 réactions

  • Hiroshima mon amour

    Le Front de Gauche et ses composantes sont dans une situation qu'il faut replacer en contexte. Le Libéralisme s'étend avec son cortège de malheur sur la planète, famine...guerres locales ...montées des intégrismes et communautarismes...réchauffement climatique, avec des réactions en chaines non maitrisées et non maitrisables.

    Le néolibéralisme poursuit égoïstement sa recherche de taux de profits à 2 chiffres, tout ce qui ne permet de l'atteindre est sacrifié. C'est une crise économique, malgré les pansements du G8-G20 et politiques autéritaires menées en Europe qui s'accompagne d'un HIROSHIMA Social. Aujourd'hui la bataille idéologique tente de nous faire aimer cet Hiroshima et y parvient compte tenu de la faiblesse idéologique dans laquelle se trouve le camp humaniste. Comme après la bombe, ce sont les victimes qui sont montrés du doigt et rejetés...pour "conjurer" le sort.

    Il est Urgent d'y répondre idéologiquement en montrant que communautarismes et libéralismes sont d'une même veine , qu'intégrisme et racisme se nourrissent des guerres communautaristes et économiques auxquelles nous assistons sans réponse. La faiblesse de l'ONU et des organismes internationaux mis a mal par les forces néolibérales ; ainsi que la montée de nouveaux Nationalismes viennent compliquer la tache. Il est dans ce contexte difficile de relier le Global et le Local, de penser Global et d'agir local. Un seul chemin doit nous guider celui d'un nouvel humanisme communiste écologique et libertaire s'appuyant sur les progrès des sciences et des techniques , mais aussi sur la pensée critique écologiste et altermondialiste.

    à nous de proposer un dépassement de ce monde sans "ruptures" ni "réformes", en retournant aux sources humanistes et démocratiques en prenant bien soin d'éviter les ornières du populisme et du culte de la personnalité.

    M Duras écrivait , "l'intelligence comme la folie des hommes est inexplicable" ...retrouvons le chemin de la Paix et de la Solidarité pour toutes les victimes de l'HIROSHIMA Social Mondialisé.

    Par Fauvel, le 09 septembre 2014 à 06:45.

 

À lire dans ce numéro

Critiques

le 02 septembre 2014