La revue du projet

La revue du projet
Accueil

Droits des lycéens

 
 
 
 

Droits des lycéens

le 01 December 2010

Pour que le lycée soit un lieu d’émancipation, qui forme les futurs citoyens et travailleurs et leur donne les moyens de maîtriser leur vie comme les choix de la collectivité, il faut faire respecter les droits des lycéens à se syndiquer, à manifester, à organiser des débats, etc. L’accès à une formation de qualité avec un haut niveau d’ambition pour tous est aussi une condition essentielle. C’est également le droit d’étudier dans de bonnes conditions qu’il faut conquérir. 35 par classes, des préfa qui tiennent lieu de classes, l’obligation de trouver un boulot pour aider sa famille …. C’est le lot de plus en plus de lycéens. La réussite dans ces conditions devient une lointaine perspective. Nous voulons une allocation d’étude, des établissements à taille humaine avec des profs formés et en nombre suffisant. Le droit de choisir son parcours de vie est, quant à lui, régulièrement bafoué : trop souvent, les contraintes financières et le manque de places imposent une orientation. À l’opposé de la politique actuelle, nous voulons une carte des formations ambitieuse répondant aux besoins de la société.

 

A propos de cette contribution

le 01 December 2010

 

Extrait

Pour que le lycée soit un lieu d’émancipation, qui forme les futurs citoyens et travailleurs et leur donne les moyens de maîtriser leur vie comme les choix de la collectivité, il faut faire respecter les droits des lycéens à se syndiquer, à manifester, à organiser des débats, etc. L’accès à une formation de qualité avec un haut niveau d’ambition pour tous est aussi une condition essentielle. C’est également le droit d’étudier dans de bonnes conditions qu’il faut conquérir. 35 par classes, des préfa qui tiennent lieu de classes, l’obligation de trouver un boulot pour aider sa famille …. C’est le lot de plus en plus de lycéens. La réussite dans ces conditions devient une lointaine perspective. Nous voulons une allocation d’étude, des établissements à taille humaine avec des profs formés et en nombre suffisant. Le droit de choisir son parcours de vie est, quant à lui, régulièrement bafoué : trop souvent, les contraintes financières et le manque de places imposent une orientation. À l’opposé de la politique actuelle, nous voulons une carte des formations ambitieuse répondant aux besoins de la société.

 

Votre avis

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.