La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

America latina 1960-2013, Étienne Chosson

Est-il pertinent de réaliser une exposition d'artistes d'Amérique latine tant ce continent est divers et hétérogène ? Oui, semble nous répondre l'exposition récente de la Fondation Cartier, car tous ces artistes ont au moins le point commun d'avoir été ignorés en France.
Ainsi, cet événement est non seulement l'occasion de rendre justice à de nombreux artistes et de les découvrir mais surtout de comprendre comment ceux-ci ont su créer coûte que coûte malgré les difficiles situations du continent au cours du XXe siècle. Tout en étant en lien avec les productions occidentales, ces artistes ont, en effet, dû se passer de musées, de soutiens institutionnels et médiatiques pour créer des œuvres discrètes, sincères et subversives et faire face aux politiques réactionnaires de leurs pays : absence de liberté d'expression, coups d'État, dictatures, emprisonnements…

 

Marcelo Montecino, Managua, 1979. Tirage Cibachrome, 20 x 25,5 cm. Tirage d’époque.
Collection privée, courtesy Toluca Fine Art, Paris © Marcelo Montecino.

Du 19 novembre 2013 au 6 avril 2014
Fondation Cartier

Étienne Chosson

La Revue du projet, n° 34, février 2014

Il y a actuellement 1 réactions

  • lieu

    "ces artistes ont, en effet, dû se passer de musées, de soutiens institutionnels et médiatiques pour créer des œuvres discrètes, sincères et subversives et faire face aux politiques réactionnaires de leurs pays " Et c'est à la Fondation Cartier ? Il y a des contradictions parfois étonnantes.

    Par Kaplan, le 16 February 2014 à 22:35.