La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Requiem pour l'espèce humaine, Clive Hamilton

Presses de Sciences-po, 2013

Par Igor Martinache
Encore un livre sur le changement climatique penseront certains à la lecture de la quatrième de couverture. Une lassitude qui en dit bien plus long qu'on ne le pense, et surtout qui ne doit pas faire passer à côté d'un ouvrage précieux. Professeur d'éthique australien, l'auteur ne tombe pas pour autant dans l'écueil si fréquent de faire de l'écologie une question morale. Il montre, au contraire, avec une pédagogie remarquable combien celle-ci constitue une affaire éminemment politique. Pour ce faire, il revient dans un premier temps sur l'enjeu du changement climatique provoqué par les activités humaines. Mais surtout, il s'intéresse dans un deuxième temps à l'apathie quasi générale qui contraste fortement avec la gravité et l'urgence du phénomène et explore les différentes formes de déni et de refoulement tenant à la fois à l'action de certains lobbies, au fétichisme de la croissance et de la consommation, et plus profondément encore à la transformation séculaire de notre rapport à la nature. Il passe enfin en revue les différentes solutions possibles, du développement d'énergies renouvelables à la géo-ingénierie, en insistant toutefois sur les raisons pour lesquelles il est illusoire d'attendre le salut de la seule technique. Il s'agit au contraire de développer une démocratie radicale – sur la forme de laquelle il ne donne toutefois que peu d'éléments – pour éviter que les dominants n'imposent leurs solutions au détriment des plus pauvres. Une lecture à la fois anxiogène et optimiste, mais indiscutablement fondamentale.
La Revue du projet, n° 32, décembre 2013
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.