La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Quel travail ? ! Manières de faire, manières de voir

Cette exposition collective présentée au Centre photographique d’Île-de-France propose sur différents supports une très riche vision de la place de l’homme à l’heure actuelle, portant un constat sur l’ère industrielle du siècle dernier.

Ainsi, sont visibles des œuvres d’artistes de nationalités diverses, tels que Allan Sekula, photographe américain, travaillant sur le fameux adage du précédent président de la République française « travailler plus pour gagner plus », ou encore comme le Français, Antoine Nessi qui met en valeur la qualité plastique d’objets faisant référence à la production industrielle dans le seul but d’être associés à une machine pour la rendre plus performante.

D’un autre côté, le travail de l’artiste Laëtitia Badaut Hassmann se présente en partie sous forme d'une vidéo de 5,35 minutes pour laquelle elle a demandé au danseur et chorégraphe Noé Soulier de répéter de façon consécutive, et ce durant plusieurs heures, une pirouette, afin de la rendre la plus parfaite possible. Ce geste, l’un des rudiments de la danse, devient alors au fil des minutes et grâce à la rotation constante de la caméra autour de l’artiste, ainsi qu'aux bruits d’essoufflements et de glissements dus à la transpiration au contact du sol, un mouvement décomposé, retravaillé, sortant le corps de sa capacité de répétition, de sa création de mouvements reproductibles, justement. De la même façon que l’artiste Gary Hill va questionner le langage ou que le comédien Charlie Chaplin va démontrer l’aliénation de l’homme face à la machine, Olivia Gay questionne la place du medium dans l’art et place l’homme comme étranger à sa propre création, à la mécanisation de son corps en dehors de toute temporalité fixe.

Laëtitia Badaut Haussmann, And again and again and again, 2012 - Vidéo HD, 5 min 35 s
Production Dirty Business of Dreams, Soutien à la création de la Mairie de Paris, StudioLab Ménagerie de Verre, et Pavillon Neuflize OBC

Aurélie Jacquet
 

La Revue du projet, n° 29, septembre 2013

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.