La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Pour une vie meilleure

La Cité nationale de l'histoire de l'immigration propose cinquante photographies en noir et blanc de Gérald Bloncourt, prises en France et au Portugal entre 1954 et 1974. L'exposition présente un témoignage militant de l'immigration portugaise, pendant les Trente Glorieuses, où près d'un million de personnes quittent le Portugal pour la France de façon officielle ou clandestine. Le photographe, né en 1926, fut chassé de son pays natal : Haïti. De cet exil forcé, Gérald Bloncourt garde une extrême sensibilité face à la douleur de l'étranger dans un pays qui n'est pas le sien. C'est en se rendant sur les chantiers, notamment celui de la tour Montparnasse, que Gérald Bloncourt rencontra des immigrés portugais dans les années 1960. S'interrogeant sur leurs conditions de vie, il découvrit leurs habitations, situées notamment dans les bidonvilles de Champigny et Saint-Denis. À travers ses clichés, le photographe révèle le quotidien difficile de ces familles portugaises qui ont tout quitté et fui la dictature dans l'espoir d'une vie meilleure. Mais il ne s'agit pas uniquement d'une dénonciation de la misère. Les portraits d'enfants sont très présents et leur regard plein de vie est aussi porteur d'espoir. Le but de l'exposition est de rappeler ce qu'a été l'immigration portugaise et de montrer que la solidarité familiale et le courage de ces populations sont à la base de la réussite des immigrés portugais en France.

 

 

 

Ambre Blondeau
La Revue du projet, n° 28, juin 2013

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.