La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

200 000 Français vivent en couple avec une personne de même sexe (dont une sur dix avec un enfant) , Michaël Orand

La loi sur le mariage pour tous aura sans doute été adoptée par les deux chambres du parlement. Le débat houleux qu’aura suscité le projet de loi a vu apparaître, notamment du côté de ses opposants, des arguments témoignant, si ce n’est d’une mauvaise foi troublante, d’une méconnaissance totale de la place des homosexuels dans la société française. Il faut toutefois reconnaître que l’appareillage statistique public a longtemps été en retard sur cette question. Heureusement, ce n’est désormais plus le cas, et l’INSEE, à travers par exemple son enquête Famille-Logement, aborde désormais le sujet frontalement.

Il y a donc en France, d’après l’Insee, 200 000 personnes qui déclarent vivre en couple avec une personne du même sexe, dont environ 40 % de femmes et 60 % d’hommes. Les couples homosexuels représentent au total 0,6 % des 32 millions de Français déclarant vivre en couple. Pour les couples hétérosexuels, le mariage et le PACS sont les statuts majoritaires, concernant respectivement 73 % et 4 % des cas. L’institution du Pacs en 1999 a permis à 43 % des couples homosexuels d’obtenir un statut légal, mais l’union libre reste toutefois la situation la plus fréquente. En particulier, les couples de femmes déclarent à 62 % vivre en union libre, contre 38 % de couple pacsés.

Par ailleurs, il est intéressant de constater que le PACS, comme alternative au mariage, a su convaincre bien plus largement qu’au sein des seuls couples homosexuels. Depuis son institution en 1999, les couples homosexuels représentent en effet seulement 6 % des couples pacsés.

L’enquête réalisée par l’INSEE aborde également la question de la présence d’enfants au sein des couples. On apprend ainsi que près d’une personne sur dix étant en couple avec une personne du même sexe réside avec un enfant (y compris si ce n’est qu’une partie du temps). Dans leur grande majorité, ce sont des femmes qui sont concernées par cette situation : un couple lesbien sur cinq vit avec un enfant. L’INSEE souligne que la plupart du temps, les enfants dans cette situation sont nés avant l’union actuelle, et qu’ils partagent leur temps avec l’autre parent. Quoi qu’il en soit, cela prouve que, mariage ou pas, la problématique posée par la présence des enfants au sein des couples homosexuels est aujourd’hui loin d’être marginale.

Qui sont ces personnes déclarant vivre en couple avec une personne de même sexe ? Elles sont plutôt jeunes, plus diplômées et plus urbaines. Ainsi, l’âge médian des personnes vivant en couple homosexuel est de 40 ans, contre 48 ans pour les personnes en couple hétérosexuel. 48 % des personnes déclarant vivre en couple homosexuel sont diplômées du supérieur contre 28 % pour les couples hétérosexuels. Plus des trois quarts des personnes en couple homosexuel vivent en ville (dont 30 % en Île-de-France), alors que c’est le cas d’un peu plus de la moitié seulement des couples hétérosexuels (dont 17 % en Île-de-France).

La plus ou moins grande acceptation de l’homosexualité selon les milieux sociaux n’est sans doute pas la seule explication à cette surreprésentation de certaines catégories sociales parmi les couples homosexuels. La faible présence d’enfants peut par exemple en être une aussi : on sait en effet que l’arrivée d’un enfant au sein d’un couple augmente la probabilité de quitter un environnement urbain. Pour autant, et le débat sur le mariage pour tous l’a également mis en lumière, il est clair aujourd’hui que l’idée selan laquelle l’homosexualité doit pouvoir se vivre normalement et au grand jour n’est pas une évidence pour tout le monde.

 

La Revue du projet, n° 27, mai 2013
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.