La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Énergie : service public et intérêt général, Valérie Goncalves

Au regard des enjeux du secteur énergétique, le PCF propose de créer un pôle public de l’énergie qui pourrait être un acteur important de la politique de coopération de la France, en Europe et dans le monde. À travers cette proposition, le PCF souhaite mobiliser dans une même dynamique et de manière efficace tous les acteurs industriels, publics comme privés, pour la mise en œuvre d’une politique énergétique visant le progrès social et répondant aux grands défis écologiques posés en ce début de troisième millénaire et ainsi contraindre tous les acteurs industriels de ce secteur à mettre en œuvre des critères de gestion, allant dans le sens du service public et de l’intérêt général.
Il s’agit de favoriser l’enclenchement d’un processus de coopérations industrielles et d’harmonisation sociale qui se substituerait à la concurrence économique et au dumping social. Ce pôle public serait fondé sur un objectif central : concrétiser le droit à l’énergie pour tous dans le cadre d’une politique respectueuse de l’environnement. Il porterait un modèle d’entreprise en rupture avec les logiques libérales. Il devrait favoriser le développement des filières industrielles.
Ce pôle public pourrait se décliner sur le plan régional, pour favoriser la participation des élus et des usagers et permettre de valoriser toutes les potentialités en matière de développement des énergies renouvelables et de maîtrise de la demande.
Cela passe également par de nouveaux droits d’intervention des salariés dans les stratégies d’entreprises et un statut de haut niveau pour tous les salariés du secteur.
Par ailleurs, l'Union européenne couvre ses besoins énergétiques à 50 % à partir des produits importés et si rien n'est entrepris, d'ici 2020 ou 2030, ce chiffre s'élèvera à 70 %. La proposition de la création d’une agence européenne de l’énergie a tout son sens. Le principe de base doit être celui de la coopération des opérateurs. C’est la meilleure approche pour répondre aux besoins dans les conditions les meilleures et en finir avec la guerre économique visant à conquérir des parts de marché et à absorber le concurrent adversaire. Elle pourra favoriser la notion de groupement d’achat à long terme et la sécurité d’approvisionnement notamment. n

Valérie Goncalves est responsable du secteur Énergie du Conseil national du PCF.

La Revue du projet, n° 27, mai 2013
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.