La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Au revoir ! par Patrice Bessac

Comme disait l’autre. Mais trêve de plaisanteries. Le Congrès vient de se passer. Et de bien se passer. Je suis appelé à d’autres responsabilités. Et l’avenir de Montreuil occupe mon temps et mon esprit.

Bref, je quitte l’esprit léger, et même avec une pointe de fierté, la Revue. Une équipe s’est constituée. Des chefs de rubriques, des réunions de rubriques… au total, plusieurs dizaines de personnes collaborent chaque mois à la réalisation de la revue. Beaucoup de jeunes intellectuels, mais pas seulement, avec beaucoup de diversité politique et surtout un vrai enthousiasme et le sentiment, justifié, de participer à une aventure qui construit l’avenir de l’engagement communiste.

Tout cela tient beaucoup aux efforts constants et patients de notre rédacteur en chef, Guillaume Quashie-Vauclin. Ce n’est pas un remerciement de forme : c’est lui qui fait véritablement cette revue avec toute l’équipe. Alors bon vent à eux !

Pierre Laurent, notre secrétaire national, a proposé de lancer un travail d’une ampleur tout à fait nouvelle sur le projet. Sage décision, impérieuse nécessité. Un groupe de pilotage sera bientôt désigné et notre revue engagera toutes ses forces dans cet effort collectif.

Sur ce sujet, le problème est double et nous n’avons cessé de le diagnostiquer. D’une part, nous devons affronter la question de la crédibilité de ce que nous proposons et d’autre part, nous devons affronter la nécessité d’une élaboration ouverte, faisant appel aux nombreux acteurs tant syndicaux, qu’associatifs, populaires ou intellectuels disponibles pour le travail commun.

Cela pose, à tous niveaux, et pour tous les combats que nous menons, la question de la qualité de notre relation politique aux « corps intermédiaires », aux « relais d’opinion », à celles et ceux qui sont investis d’une responsabilité sociale. La revue apporte chaque mois sa pierre à l’édifice en ouvrant ses pages sans complexe à la diversité de la gauche communiste et de transformation sociale.

Dernier mot, pour saluer l’excellent travail de décryptage de l’accord Medef, réalisé par l'Huma-Dimanche. Il faut vraiment que chacune, chacun prenne le temps de se pencher dans la complexité de cet accord qui est profondément régressif et attentatoire au principe même de la loi républicaine en matière de droit du travail.

Que la lectrice et le lecteur ne s'y trompent pas : le paragraphe précédent a été écrit sans exagération, sans excès : cet accord qui sera bientôt la loi, si nous ne résistons pas, est un bond en arrière pour les salariés de ce pays et aucune mesure de cet accord, fût-elle celle portant sur les complémentaires santé, ne peut être considérée comme une avancée : tout est recul.

Chères lectrices, chers lecteurs,

À très bientôt.

La Revue du projet, n° 25, mars 2013
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.