La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Faites entrer l’infini,

n°53
Par Victor Thimonier

La revue Faites entrer l’infini est la principale publication de la Société des Amis de Louis Aragon et d’Elsa Triolet. On y trouve de quoi intéresser aussi bien le lecteur novice que le profond connaisseur des textes des deux auteurs clés de cette revue, Elsa et Aragon. On apprend à lire ou à relire Aragon, on découvre Elsa trop souvent oubliée, on prend plaisir à découvrir que les études sont nombreuses sur ce couple. Les deux parties les plus importantes de la revue, le « Cahier Aragon » et le « Cahier Elsa », se composent souvent de récits, d’œuvres, ou de critiques inspirées par le travail de l’un où de l’autre. Ainsi le « Cahier Aragon » du n°53, contient un très beau texte de George Sadoul et une étude des relations du peintre Kijno et d’Aragon. Faites entrer l’infini permet donc de faire se côtoyer des textes inédits ou réédités d’Aragon et d’Elsa et des articles sur les récentes publications autour des deux auteurs ou de leurs proches : Gorki, Breton, Drieu le Rochelle, George Sadoul...
Loin d’une exaltation un peu fanatique du couple amoureux, Faites entrer l’infini est avant tout une revue d’art, avec le couple d’auteurs comme principal fil conducteur. L’objet en lui même est très beau, 80 pages couleurs, largement occupées par de belles photographies, des reproductions d’œuvres et des publications originales. Quinze pages de ce numéro sont ainsi consacrées aux gravures étonnantes et chantantes de Michel Brugerolles, avec quelques textes qui permettent d’introduire le lecteur au travail du graveur ; quelques pages donnent à voir les collages surréalistes de Georges Sadoul ; et le reste de la revue est empli de dessins, de photographies ou de facsimilés. Même les « Notes de lecture » sont souvent appuyées de photographies et de dessins, telle la note de lecture rédigée par Gérard Cartier sur l’ouvrage de Francis Combes, L’Aubépine, où se mêlent habilement les vers de Combes et les esquisses de Denis Péru.
Au fil des numéros de Faites entrer l’infini, publication bi-annuelle, on découvre que la mémoire et le travail autour d’Aragon et d’Elsa rassemble aujourd’hui un grand nombre d’artistes et de critiques.

La Revue du projet, n° 21, novembre 2011
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.