La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Daido Moriyama, miroir de la mémoire

 

Daido Moriyama est un artiste japonais dont le travail s'impose avec force mais discrétion depuis presque un demi siècle.
La galerie Polka s'est lancée dans une entreprise ambitieuse qui vise à restituer, à travers trois moments à la fois distincts et cohérents, les grandes périodes et les lieux emblématiques qui ont jalonné le parcours artistique du japonais certes pris dans les réalités particulières de son pays et son époque mais résolument ouvert sur le monde.
Présenté actuellement le cycle « Hokkaido Northern » se veut une entrée en matière à la fois dense et caractéristique du procédé photographique de Moriyama. Que son objectif se fixe à Hokkaido, Shinjuku, Osaka ou Tokyo… il livre des clichés qui interpellent autant par leur pouvoir symbolique, la puissance du grain et des contrastes que l'attractivité de cadrages dynamiques, souvent informels.Il y a comme un savant mélange de spleen et de contemplation onirique dans ce travail.
Qu'il s'agisse de chiens errants, de rues hantées par l'enfance, la folie oula misère, de peluches qui ironisent derrière la fenêtre d'un particulier, de passagers abattus ou songeurs dans ces transports qui rythment et ordonnent le quotidien, d'affiches usées par le temps, de paysages qui hésitent entre les phares de la ville et une empreinte rurale encore bien visible, une solitude vertigineuse… Le Japonais livre chaque photographie sous la forme d'un poste d'observation de sa mémoire et de ses sinuosités.
Les effets de surexposition, la prégnance du noir et blanc dans ses errances et le choix décomplexé des flous qu'il s'autorise ici et là participent sans équivoque à cette impression.
Suivront les cycles « Paris », clichés inédits, lesquels, de la rue Mouffetard aux quais de Seine en passant par la rue du Cherche-Midi ou l'édification naissante du centre Pompidou, se jouent des références artistiques occidentales modernes. Petits commerces déserts, rues encombrées, urbanisme triomphant, mendiant égaré dans la frénésie et l'indifférence d'une ville monde...  et « Sérigraphies ».

 

 

 


 Daido Moriyama, Hokkaido, Japon, 1978
© Daido Moriyama, courtesy Polka Galerie

 

 

Nicolas Dutent
 

La Revue du projet, n° 21, novembre 2011

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.