La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Les massacres de septembre 1792 à Lyon, Côme Simien

Aléas éditeur, 2011.

Par Jean-Baptiste Le Cam
Dans cet ouvrage consacré aux massacres du 9 septembre 1792 à Lyon, Côme Simien, jeune historien, apporte un éclairage nouveau sur ces violences révolutionnaires, jusqu'à présent en partie délaissées par l'historiographie de la Révolution française ou instrumentalisées au service d'une écriture partisane de cette période. Après avoir reconstitué le plus précisément possible le déroulement de cette journée de violences révolutionnaires et l'identité des victimes, Côme Simien se lance dans une analyse rigoureuse et nuancée de la genèse de ces massacres. Il montre à quel point, à la veille de cette journée, une partie du peuple lyonnais est saisie d'une peur du complot contre-révolutionnaire, d'un sentiment de présence angoissante de l'ennemi de la Révolution, qui agirait tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la ville. À cette peur collective éminemment politique s'ajoute une mémoire de la violence légitime qui est au cœur de l'imaginaire du peuple lyonnais et contribue elle aussi à expliquer le passage à l'acte. L'avant-dernier chapitre de l'ouvrage est consacré en grande partie aux motivations de la foule massacrante. Elles sont elles aussi fondamentalement politiques. Ainsi, il s'agit, pour les acteurs du massacre, de se substituer à des autorités jugées défaillantes, incapables de protéger le peuple des ennemis de la Révolution. Dès lors, la violence est perçue comme légitime par ceux qui l'exercent et prend la forme d'une souveraineté populaire en acte.  Pour finir, Côme Simien analyse précisément la manière dont cet événement devient le lieu d'une lutte mémorielle entre acteurs politiques, depuis ses lendemains immédiats jusqu'à la fin du XIXe siècle.

La Revue du projet, n° 18, juin 2012
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.