La revue du projet

La revue du projet
Accueil
 
 
 
 

Discours d’investiture de Valérie Fourneyron*

Prononcé le 17 mai 2012. Extraits

«C’ est un grand honneur et une immense fierté d’arriver dans ce ministère dans lequel j'ai travaillé il y a plus de vingt ans maintenant, chargée du suivi de la médecine du sport nationale et de la lutte anti-dopage. [...] Ce ministère élargi s’impose comme une évidence. J’ai toujours été convaincue que les quatre domaines placés désormais sous ma responsabilité sont intimement liés et que le sport doit être un vecteur d’intégration, de citoyenneté, d’éducation et d’unité pour la jeunesse.
Nous avons pris durant la campagne, avec le président de la République, trente engagements pour le sport. Ces engagements concernent le sport et l’éducation, le sport et la santé, le sport et la cohésion sociale, le rayonnement de la France par le sport, l’organisation du sport en haut de l’État comme sur tous les territoires. Ces engagements sont nécessaires et permettront au sport de retrouver la place qu’il n’aurait jamais dû cesser d’avoir dans les politiques publiques. Pour tenir ces engagements, je ne négligerai aucun acteur. Ma volonté est de travailler avec tous ceux qui font le sport aujourd’hui : le mouvement sportif et le CNOSF bien sûr, les millions de bénévoles sans qui rien ne serait possible, les fédérations, les ligues, les sportifs de tout niveau, les acteurs économiques. L’objectif n’est pas de diviser mais bien de rassembler. Je n’opposerai pas le sport professionnel au sport amateur, ils ont besoin l’un de l’autre et se nourrissent mutuellement. La période actuelle est difficile, nous en avons tous conscience. Mais les marges de manœuvre existent, de belles idées sont à porter et la France doit rayonner à l’international grâce au sport.

 

Les prochaines grandes manifestations sportives (Roland-Garros, l'Euro 2012, le Tour de France, les jeux olympiques et paralympiques de Londres) seront l’occasion de rappeler le rôle du sport comme ambassadeur de la France. Je souhaite que nos sportifs y brillent. J'espère aussi qu'ils seront une source d’inspiration pour la jeunesse et tous les Français.
[…] Je souhaite une vie associative dynamique, ouverte à tous, moteur de progrès social et de cohésion. L’association remplit, à coté de l’école, cette vocation d’un « autre lieu éducatif » : elle permet à chaque jeune de se construire. La vie associative enrichit la qualité de la vie sociale, elle permet, aux jeunes notamment, de conduire des projets, de s’engager, de s’intégrer, de se construire une identité. Je souhaite enfin que ce ministère serve un projet d’éducation populaire fort avec l’ensemble de ses réseaux. Oui, je veux le renouveau de l'éducation populaire.

 

Enfin, je veux aider la jeunesse à se sentir plus forte, plus unie, plus respectée, plus solidaire, plus confiante en son avenir. Depuis des années, et particulièrement pendant la dernière campagne présidentielle, la jeunesse a exprimé son inquiétude, sa peur face à un futur incertain, la souffrance d’un manque de considération. Je veux leur redonner de l’espérance et des perspectives sur tous les territoires, promouvoir en le renforçant le service civique [...] Je sais pouvoir m’appuyer sur les partenaires du service public du sport, l’ensemble des acteurs de la jeunesse, la force du mouvement associatif et de l’éducation populaire, les collectivités locales, les compétences des fonctionnaires de l’Etat pour mener à bien les missions qui me sont confiées.

Depuis que je suis engagée dans la vie publique, ma méthode a toujours été basée sur l'écoute, le dialogue, la concertation, mais qui doivent naturellement déboucher sur l'action et l'efficacité. J'emploierai les mêmes méthodes pour m'occuper du Sport, de la Jeunesse, de l'Education populaire et de la Vie Associative. C'est pourquoi je vais m’attacher à rencontrer tous les acteurs dès à présent. Les responsabilités sont importantes, je suis dès aujourd'hui au travail avec l’ensemble des membres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, avec enthousiasme et détermination, animée par un seul objectif : servir le changement pour la France. »  

*Valérie Fourneyron est ministre des Sports, de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative.

La Revue du projet, n° 18, juin 2012
 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Discours d’investiture de Valérie Fourneyron*

le 04 juin 2012

A voir aussi